Filtrer les éléments par date : lundi, 08 avril 2019

Depuis plusieurs années, les émissions et les articles se multiplient ainsi que les conférences sur les perturbateurs endocriniens. Et pourtant, l'information passe mal. Certains préfèrent se dire: "Encore de l'infox, il y en a trop, ils exagèrent..."

Publié dans Les Med'Océanes